machine Delonghi Nespresso
Environnement

Nespresso peut-il réellement se réclamer de la fibre écolo ?

J’ai toujours été un grand fan des capsules Nespresso. Je trouve que c’est très pratique de fabriquer son café matinal ainsi. Mais récemment, avec mon souci grandissant de ne consommer que des produits écolos, je me suis vraiment posé la question de savoir si Nespresso pouvait être une entreprise écoresponsable. Dans ma recherche de la meilleure machine Delonghi, il fallait me convaincre sur ce sujet. Voici ce que j’ai pu découvrir assez rapidement.

Les cafés en capsules : un marché qui donne le tournis

Dans ma recherche de la meilleure machine Delonghi, je me suis intéressé au café en capsules et j’ose dire que j’ai été assez surpris par ce que j’ai découvert. Au des nouvelles exigences environnementales, le marché des cafés en capsule donne le tournis. En effet, 20 milliards de capsules sont consommées dans le monde chaque année et la Nespresso se situe loin devant. Selon le Magazine The Guadian, c’est assez pour faire 14 fois le tour de la terre si on les mettait l’une à côté de l’autre. En France, et un peu partout dans le monde, le café est sans doute la 2e boisson la plus consommée après l’eau. Avec ce bilan écologique pas très reluisante, il faudrait légitimement se poser des questions sur l’utilisation des dosettes en aluminium, un matériau qui fait aussi débat. Aujourd’hui, l’essor des machines Delonghi automatiques confirme cette tendance, mais aussi la réelle volonté des français de consommer leur boisson favorite. D’ailleurs, les principaux acteurs de l’industrie du café l’ont bien compris et ont déjà entrepris des actions allant dans le sens de favoriser la consommation écoresponsable du café.

machine Delonghi Nespresso
Comment choisir sa machine Delonghi Nespresso ?

L’impact écologique de l’aluminium en question

Chez capsules Nespresso, l’utilisation de l’aluminium a pour but de préserver la saveur du café. Par contre, cela protège moins l’environnement, car la production de l’aluminium entraine de forts taux de pollution, notamment du fluor dans l’air et dans l’au. On a aussi la boue rouge, riche en aluminium et qui a tendance à polluer l’environnement. Le point positif, c’est que l’aluminium est un métal qui se recycle facilement et à grande échelle. Il est 100% recyclable et à l’infini. Chez Nespresso, on met souvent en avant que la plupart des consommateurs de café ont déjà une solution de recyclage chez eux. Ce qui facilite aussi bien le recyclage que la remise sur le circuit de capsules, limitant ainsi leur impact sur l’environnement. D’ailleurs, certains organismes locaux mettent déjà en place des circuits de collecte de l’aluminium pour une éventuelle transformation en d’autres produits d’utilisation courante : canettes, canettes, vélos, etc.

Pour Nespresso, le modèle de recyclage mis en place passe par 4 pays. On a d’abord les Pays-Bas pour le nettoyage des capsules à café. L’Italie prend ensuite le relais pour enlever les lattes et fondre les lingots. En Allemagne, les produits aluminium recyclés sont transformés en feuille puis envoyés en Suisse pour une nouvelle fabrication de capsules pour votre machine delonghi Nespresso. Aujourd’hui, la marque Nespresso espère convaincre sa large clientèle à travers le monde sur ses multiples efforts dans le but de préserver l’environnement.

Nespresso vise à optimiser sa collecte

Aujourd’hui, Nespresso sait que pour revendiquer efficacement la fibre écolo, il faudrait mettre en avant son engouement dans la collecte des capsules. En ce sens, la marque a développé depuis 2008 sa propre filière de recyclage avec la mise en place de plus de 5000 points de collecte en France et dans toutes ses boutiques. De plus, Nespresso s’est associé avec des leaders mondiaux du domaine tels que Mondial Relay. Pour pousser plus loin son projet de collecte, la marque a signé des partenariats avec la plupart des déchèteries de France à travers la mise à disposition de bacs spécifiques pour le recyclage des capsules à café Nespresso. Un partenariat inédit qui a attiré mon attention, c’est la collaboration avec le groupe La Poste afin de récupérer des capsules usagées contre du courrier.

Dans un contexte de très forte concurrence, notamment avec le fabricant des capsules l’Or, Nespresso veut absolument se positionner comme un fabricant écoresponsable et soucieux du bien-être des millions de consommateurs de café à travers le monde. Mais ce titre ne s’acquiert pas seulement à travers des déclarations d’intentions. Il faut investir le terrain et mener des activités concrètes. Ce qu’a compris Nespresso depuis une bonne dizaine d’années.

Si l’on sait qu’aujourd’hui, 30% des Français jettent leurs capsules dans les poubelles jaunes, il faudrait sans doute faire en sorte qu’ils n’aient plus de mal à trouver des points de collecte afin de déposer directement là bas leurs capsules usagées.
Bien entendu, Nespresso a encore du chemin à faire pour gagner enfin le titre de marque écoresponsable, mais les différents efforts fournis ces dernières années sont à encourager.